Victor Hugo dans l’arène politique

Mettez une note:
BofMoyenBienTrès bienMagnifique (9 votes, moyenne: 3,89 sur 5)
Loading...Loading...

« Je rêve l’équité, la vérité profonde, L’espoir qui luit, la foi qui fonde, Et le peuple éclairé plutôt que châtié. Je rêve la douceur, la bonté, la pitié, Et le vaste pardon. De là ma solitude. »
~ Victor Hugo

Nous connaissons Victor Hugo pour ses œuvres littéraires, ce qu’on le sait parfois moins c’est qu’il fut engagé politiquement. Il a vu passer les régimes et les révolutions. Son père était général pendant le premier empire et dévoué à Napoléon. Victor Hugo de son coté à commencer par être monarchiste du temps de Charles X avant de devenir républicain un peu plus tard et contre ses premières convictions. Satisfait du début de la IIe république, il devient alors le principal opposant à Napoléon III pendant son règne. Quelle est l’évolution de ses convictions politiques ainsi que de ses responsabilités ? Réponses dans ce podcast de 2000 ans d’histoire.

Découvrez également le livre de l’invité de l’émission Victor Hugo dans l’arène politique.

Discours d'Hugo

Partagez l'Histoire !

    Michel Winock

    Historien spécialiste de l’histoire de la République française ainsi que des mouvements intellectuels et politiques

    Les derniers articles par Michel Winock (tout voir)

    Tags: , , , ,

    2 réponses to “Victor Hugo dans l’arène politique”

    1. rayer dit :

      Michel Winock
      Historien spécialiste de l’histoire de la République française ainsi que des mouvements intellectuels et politiques

      Top ! et tu ecris : Il a vu passer les régimes et les révolutions pendant la fin du XVIIIe siècle et au cours du XIXe !

      Ignorant fabriqué par milliers par la république,Hugo n’était pas né à la fin du 18 eme siècles, de quoi parles tu ?

      De plus Hugo, trainait son cul d’obsédé sexuel dans les salons de l’élysée qui servait pour les soirée mondaines, et parcequ’il n’a pas eu de place au sein du gouvernement de l’empereur, il a fait sa comédie.

      Monsieur vous n’etes pas un historien et encore moins un spécialiste de la république, qu’en à etre un intellectuelle, non mais franchement, allez à la peche plutot… vous etes un ignorant, vous déshonoré la France et l’histoire

    2. rayer dit :

      c’est bien de corriger, encore faudrait il s’expliquer…

    Laisser une réponse