La guerre de 1870

Mettez une note:
BofMoyenBienTrès bienMagnifique (65 votes, moyenne: 3,78 sur 5)
Loading...Loading...

« Après l’invasion prussienne, il n’y a plus de malheur possible. Ce fut le fond de l’abîme, le dernier degré de la rage et du désespoir. »
~ Gustave Flaubert

Découvrez dans ce podcast l’histoire d’une guerre méconnue en France entre le Second Empire et le Royaume de Prusse.

« Nous sommes prêts et archiprêts. La guerre dût-elle durer deux ans, il ne manquerait pas un bouton de guêtre à nos soldats. », déclaration d’Edmond Le Bœuf, maréchal de France et ministre de la Guerre, à la chambre des députés le 15 juillet 1870. Tout était prêt pour une guerre rapide qui fut finalement une des plus grandes défaites de l’armée française, provoquant la chute de du Second Empire et de Napoléon III, la victoire de Bismarck, la première unification de l’Allemagne à Versailles et la perte de l’Alsace et de la Lorraine. Cette guerre engrangea indirectement les deux suivantes entre ces pays: la première et la seconde guerre mondiale.

Découvrez les documents sur cette guerre sur Amazon.

Napoléon III et Bismarck, le 2 septembre 1870 à Donchery, entrevue après la bataille de Sedan d'après Wilhelm Camphausen.

Pierre Milza

Historien français, professeur émérite des Universités à l’Institut d’études politiques de Paris et membre du conseil scientifique de l'Institut François-Mitterrand.

Les derniers articles par Pierre Milza (tout voir)

Tags: , , , ,

2 réponses to “La guerre de 1870”

  1. Superbe rétrospective de cette grande défaite pour la France.

    Si vous désirez en apprendre plus sur la bataille de Champigny, événement important du Siège de Paris en 1870, le nouveau site internet du musée Adrien Mentienne, à Bry-sur-Marne (lieu, entre autres, où la bataille eut lieu), présente de manière interactive ses collections uniques en la matière.
    Vous pourrez retrouver ce site à l’adresse suivante: museedebry.fr

    Le Musée Adrien Mentienne

  2. christine weyh dit :

    Bonjour
    mon arrière grand père à fuit l’Alsace .
    Car il a Opté pour être français .
    Et il a fait toute sa vie à Nancy .
    J’aurais aimer savoir comment ils ont parient là pas .
    Cordialement

Laisser une réponse